L'Instant Donné

Walden

de Loïc Guénin
pour petit ensemble instrumental et dispositif électroacoustique en quadriphonie.

Dans cette pièce en plusieurs volets, les partitions de Loïc Guénin utilisent comme élément de codage des formes graphiques provenant directement du lieu ciblé.
Passant plusieurs jours dans chacun des lieux concernés, le compositeur collecte, croque, photographie et enregistre les architectures formelles, sociales et sonores des lieux avant d’écrire ses ‘tableaux graphiques’.

Après un long travail avec le compositeur pour en saisir le sens profond, les interprètes jouent ces partitions graphiques dans le lieu même de leur création. Il s’opère ainsi un aller/retour permanent et instantané entre architecture, son, écriture et création.