L'INSTANT DONNÉ

FAURÉ AUJOURD'HUI


L'INSTANT DONNÉ · Pesson | Exaucement – Fauré à Lugano | live at Lugano, 2021

L'INSTANT DONNÉ · Pesson | La Messagère – Fauré à Lugano | live at Lugano, 2021


télécharger le dossier

Le programme qui est proposé ambitionne d’écouter la musique de Gabriel Fauré – l’un des plus grands compositeurs français au tournant des XIXe et XXe siècles – avec des « oreilles d’aujourd’hui». Autrement dit, écouter Fauré en regard de toute la modernité du XXe siècle. Car encore de nos jours, la musique de Fauré (particulièrement celle de la n de sa vie) déconcerte et désoriente par ses enchaînements harmoniques étrangement équivoques.

Pour cela, trois compositeurs de nationalités différentes (un français, un suisse, et un allemand) jouent le jeu et proposent de nous faire (re)découvrir la musique de Gabriel Fauré mais à travers le « filtre » de leur propre l’écoute. Voilà une belle utopie pour un compositeur que d’offrir aux interprètes et au public «son Fauré», «son écoute». Remodelé, arrangé, interprété, transformé, c’est un Fauré à la fois fidèle mais régénéré qui nous est proposé. Une sorte de mise à jour comme il se dit aujourd’hui. Ici, le Fauré rêvé dialogue avec l’original.

La proposition Fauré aujourd’hui prend pour point de départ trois lignes directrices parallèles :

1. la musique la moins connue et la moins jouée de Gabriel Fauré – celle de la n de sa vie (1900-1924), complexe et imprévisible ;

2. les lettres écrites durant ses voyages à Lugano entre 1909 et 1913. Fauré aimait séjourner à Lugano. C’est la période où il compose son unique opéra, Pénélope, ainsi que d’autres chefs-d’œuvre comme le cycle de mélodies Chanson d’Ève, quelques Préludes et la dixième Barcarolle pour piano ;

3. la musique de Gabriel Fauré remodelée, transformée, revisitée, revée par des compositeurs d’aujourd’hui.


PROGRAMME (d'après une idée de Mario Pagliarani)

Gabriel Fauré (France, 1845-1924)
Après un rêve op. 7 n° 1 (1870-1877) 3’
texte anonyme italien adapté par Romain Bussine voix et piano

Mario Pagliarani (Suisse, 1963)
D’après un rêve (2020) 6’ d’après Gabriel Fauré
flûte, clarinette, violoncelle et piano

Gabriel Fauré
La Chanson d’Ève op. 95/1, 2, 3 (1906-1910) 13’
sur des poèmes de Charles van Lerberghe
pour voix et piano

Johannes Schöllhorn (Allemagne, 1962)
Sérigraphie : Barcarolle (2007) 7’
d’après la Barcarolle n° 7 en ré mineur op. 90 de Gabriel Fauré
pour flûte, clarinette, piano, percussion, violon et violoncelle

Gérard Pesson (France, 1958)
Fauré à Lugano (2021-2022) 27’
d’après Gabriel Fauré sur des poèmes de Charles van Lerberghe et un texte original de Mathieu Nuss – commande de Teatro del Tempo
pour voix, flûte, clarinette, piano, harpe, percussion, violon, alto et violoncelle
1. Beau implacable d’après le Prélude op. 103 n° 1
2. Exaucement d’après Jardin clos op. 106 n° 1
3a. Quand tu plonges d’après Jardin clos op. 106 n° 2
3b. Quand tu plonges d’après Jardin clos op. 106 n° 2
4. Observez la mesure ! d’après le Prélude op. 103 n° 4
5. La Messagère d’après Jardin clos op. 106 n°3
6. Barcarolle Lugano Bella d’après la Barcarolle n° 10 op. 104 n° 2
7. Veilles-tu ? d’après Chanson d’Ève op. 95 n° 7
8. O Mort ! d’après Chanson d’Ève op. 95 n° 10
9. Avec Pénélope d’après le Prélude op. 103 n° 7

avec
Marion Tassou, voix
et les huit musiciens de L’Instant Donné

faure_pesson